Chargé(e) de la Protection de l’Enfant, (NOB) , Cotonou, BENIN- Imis # 00119584, Temporary-Appointment

UNICEF

Le bureau de l’UNICEF Bénin est à la recherche d’un champion comme chargé(e) de la Protection de l’Enfant de niveau NOB en vue d’appuyer et de superviser la réponse COVID à travers les Espaces Amis des Enfants (EAEs) y compris la collecte et la remontée des données.

1. Objectif du poste

Sous la supervision du spécialiste protection de l’enfant (P3) et la guidance de la cheffe Protection et en collaboration avec les sections du bureau de pays de l’UNICEF au Bénin, le titulaire sera chargé d’appuyer et de superviser la réponse COVID à travers les Espaces Amis des Enfants (EAEs) y compris la collecte et la remontée des données. A cet effet, il développera les modules de formation sur la protection de l’enfant manquants parmi les outils disponibles et assurera le renforcement de capacités des acteurs de protection, notamment les acteurs sociaux des 85 CPS du Bénin. Il/elle assurera l’intégration de modules axés sur le genre et sur l’impact environnemental dans la formation des acteurs de protection.
Le/la titulaire développera également les outils de collecte des données y compris une solution technologique pour le rapportage par les ONGs des cas de violence en milieu scolaire et au niveau des villages.
Enfin, le/la titulaire sera chargé d’accompagner la mise en oeuvre du plan d’action PSEA. Il s’agira pour le staff de collaborer avec toutes les sections/unités du bureau, notamment par le biais des points focaux et personnes ressources PSEA, afin d’assurer l’accompagnement, l’appui à la mise en oeuvre, le suivi et le reporting de la mise en oeuvre du plan de travail annuel du bureau sur la PSEA. Il/elle aura aussi la responsabilité, le cas échéant, d’appuyer la section protection dans la mise en oeuvre des actions PSEA requises par la coordination du Système des Nations-Unies.

 

2. Attributions et Responsabilités du poste

Le titulaire sera en charge des responsabilités suivantes :

1. Renforcement de capacités des acteurs de protection de l’enfant

  • Renforcer les modules de formation existants pour la protection de l’enfant, notamment :
    o Renforcer le module sur le genre
    o Développer un module de sensibilisation sur l’impact environnemental des actions courantes, y compris les procédures en place sur la gestion des déchets biomédicaux par les CIPECs
  • Renforcer les capacités des acteurs de protection (acteurs des CPS, relais communautaires et animateurs des EAE) en matière de protection et de prise en charge des enfants sur :
    o VFE, VBG, PSEA, mariage d’enfants & grossesses précoces
    o Education parentale y compris le dialogue parents/enfants
    o L’outil national sur le paquet minimum d’intervention
    o Le mécanisme national de référencement et de contre-référencement du Paquet Minimum d’Intervention (PMI)
    o Le genre y compris les droits à la santé sexuelle et reproductive
    o L’impact environnemental, y compris le rappel des connaissances sur la prise en compte des mesures gouvernementales sur la gestion des déchets biomédicaux par les CIPECs
    o La cohésion sociale (pour les CPS du Nord)
    o L’amélioration et le suivi de la qualité des données collectées concernant le PMI dans les registres des CPS et dans le partage des données entre les différents secteurs concernés au niveau des 4 départements prioritaires (CPS, police, justice, travail) pour limiter les risques de doublon dans le reporting des enfants assistés

2. Appui à la réponse COVID
• Accompagner techniquement la planification, la mise en oeuvre et le suivi des activités COVID19 dans les 85 CPS
• Sensibiliser les acteurs institutionnels, communautaires et les enfants sur la PSEA en contexte COVID
• Accompagner les partenaires dans la collecte et la compilation des rapports de mise en oeuvre des actions COVID19

3. Développement d’outils de suivi et collecte de données sur les violences
• Développer une solution technologique pour l’opérationnalisation du mécanisme de veille scolaire contre les VFE/ME/VBG dans les écoles
• Appuyer le suivi du fonctionnement, de la collecte et la remontée des données au niveau scolaire à travers l’outil technologique développé
• Développer un mécanisme et les outils y afférents pour la redevabilité aux autorités communales et les différents secteurs concernés sur les interventions d’élimination des VFE/ME/VBG. Ce mécanisme de redevabilité sera à intégrer dans l’agenda trimestriel des rencontres des comités communaux de protection de l’enfant CCPE pour assurer l’appropriation et la durabilité des interventions après la fin du projet

4. Accompagnement pour la prévention et la réponse contre l’exploitation et les abus sexuels (PSEA)
• Renforcer les capacités internes du bureau ainsi que des partenaires sur la PSEA y compris le soutien technique au bureau de zone de l’UNICEF à Parakou
• Assurer le suivi de la mise en oeuvre par les points focaux, les personnes-ressource et les équipes des sections/unités des actions PSEA concernant les partenaires relevant de leurs responsabilités notamment la formation des points focaux des partenaires, l’évaluation PSEA ainsi que leur accompagnement à la mise en oeuvre des mesures PSEA réglementaires
• Assurer le suivi de la mise en oeuvre sur le terrain par les sections/unités des actions de prévention des cas d’EAS y compris le contrôle qualité de la mise en oeuvre de ces actions par les partenaires d’exécution
• Soutenir et suivre la mise en oeuvre sur le terrain par les sections/unités des actions d’assistance aux victimes d’EAS y compris le contrôle qualité de ces actions dans les zones d’intervention et la collecte des données y relatives

• Assurer le suivi de la mise en oeuvre des actions de communication externe sur les cas d’EAS
• Exécuter toute autre tâche jugée nécessaire à l’atteinte des résultats du programme protection de l’enfant, notamment dans le cadre des interventions de renforcement des capacités des acteurs, de la réponse COVID19 et de la PSEA.

3. Qualifications minimales et aptitudes requises

✓ Qualifications minimales
Le/la candidat(e) doit avoir un diplôme universitaire de premier cycle au moins dans l’un des domaines suivants : développement international, droit, politiques publiques, sciences sociales, relations internationales, sciences politiques ou dans un autre domaine technique pertinent.

✓ Expériences et aptitudes
Le/la candidat(e) doit avoir :
• Un minimum de trois (3) ans d’expérience professionnelle pertinente dans la conception, la mise en oeuvre et la gestion d’un programme de protection de l’enfant ;
• Une expérience pertinente dans la gestion de projets, l’évaluation et la recherche autour de programmes de développement est indispensable ;
• Une expérience et connaissances dans la mise en oeuvre d’un programme de prévention à l’exploitation et abus sexuels (PSEA) est requise ;
• Une expérience et connaissance en matière de protection de l’environnement en contexte de développement est souhaitable ;
• Une expérience pertinente dans la réponse COVID19 est fortement suggérée ;
• Être expérimenté/e dans l’assistance technique et l’accompagnement des acteurs de mise en oeuvre de projets et de programmes sur le terrain ;
• Avoir une bonne capacité de synthèse et d’analyse à démontrer par des travaux antérieurs.
• Disposer d’une excellente capacité de travail en équipe ;
• Une expérience en gestion de la connaissance ;
• Aptitude à travailler sous pression dans un environnement international et multiculturel ;
• La connaissance et l’expérience des programmes de l’UNICEF ou du Système des Nations Unies est un atout
• Être disponible pour travailler à l’UNICEF dans le cadre de cette position sur une période de 364 jours.

✓ Connaissances linguistiques
Une bonne maîtrise du français et une bonne connaissance de l’anglais est requise. La connaissance d’une ou plusieurs des langues locales du pays est vivement souhaitée.

✓ Connaissance informatique
Une bonne maitrise des logiciels d’utilisation courante (Word, Excel, Powerpoint) et leurs exploitations pour la conception ou la manipulation des bases de données sont indispensables. La connaissance et l’utilisation pratique d’Internet, des outils courants de recherche et de la messagerie Outlook sont également nécessaires.
Une capacité et une expérience de programmation en informatique sont un atout pour le poste.

✓ Compétences requises

Pour chaque enfant, vous démontrez les valeurs de l’UNICEF : attention, respect, intégrité, confiance et responsabilité (CRITA).

Les compétences de l’UNICEF requises pour ce poste sont disponibles sur le lien suivant du cadre de compétences de l’UNICEF.

UNICEF’s_Competency_Framework.pdf

L’UNICEF s’engage en faveur de la diversité et de l’inclusion au sein de son personnel et encourage tous les candidats, quels que soient leur sexe, leur nationalité, leurs origines religieuses et ethniques, y compris les personnes vivant avec un handicap, à postuler pour faire partie de l’organisation.

L’UNICEF applique une politique de tolérance zéro à l’égard des comportements incompatibles avec les buts et objectifs des Nations Unies et de l’UNICEF, notamment l’exploitation et les abus sexuels, le harcèlement sexuel, l’abus d’autorité et la discrimination. L’UNICEF adhère également à des principes stricts de protection de l’enfance. Tous les candidats sélectionnés devront adhérer à ces normes et principes et seront donc soumis à une vérification rigoureuse de leurs références et de leurs antécédents. La vérification des antécédents comprendra la vérification des titres universitaires et des antécédents professionnels. Les candidats sélectionnés peuvent être amenés à fournir des informations supplémentaires afin de procéder à une vérification des antécédents.

Remarques :

La mobilité est une condition de l’emploi professionnel international avec l’UNICEF et une prémisse sous-jacente de la fonction publique internationale.

Seuls les candidats présélectionnés seront contactés et passeront à l’étape suivante du processus de sélection.

Tagged as: ,

error: Alert: Content is protected !!